Des formations pour accompagner le personnel des communes dans le 0 phyto, pour préserver la biodiversité et la ressource en eau

  • Par addicterra
  • Le vendredi, 10 Février 2017
  • Commentaires (0)

 

Depuis 2015, l’association AddicTerra accompagne les communes sur les plans d’amélioration des pratiques phytosanitaires et horticoles (PAPPH). Depuis 2016 nous proposons, en plus de ce type de conseil, des formations auprès du personnel des services espaces vert et voirie de Perpignan Méditerranée Métropole. Ce besoin d’accompagnement orienté sur la pratique a été remonté par les agents ou les élus en charge des espaces verts et de l’environnement.

Depuis janvier 2017, il est strictement interdit d’utiliser des produits phytosanitaires (dit pesticides) sur tous les espaces publics, sauf sur les cimetières et les stades encore autorisé jusqu’en janvier 2019. C’est pourquoi nous avons lancé ces actions de sensibilisation et d’animation auprès des acteurs en charges de l’entretien des espaces verts qui n’ont pas forcément de formation liée à l’environnement.

Les 6 premières sessions sont financées par Perpignan Méditerranée Métropole dans le cadre de son appel à projet sur la préservation de la ressource en eau et de la biodiversité. Certaines communes, souvent par l’intermédiaire de ses agents, ont fait remonter le besoin d’être accompagné pour mettre en place des pratiques respectueuses de l’environnement sur tous les espaces publics.

La formation est organisée en 3 demi-journées. La première est un apport théorique en salle traitant de la dynamique globale et locale de l’eau en abordant aussi les questions d’aménagement. Suivi dans un deuxième temps d’une sortie sur le terrain qui permet de récolter des données sur la flore et de parler des pratiques d’entretien. La dernière séance, en salle informatique, présente les différents sites internet liés aux sciences participatives. Nous réalisons la saisie des données récoltées la veille sur la flore locale.  Ces différents types de temps d’échange permettent de mettre en relief la biodiversité locale rencontrée, ainsi que les problématiques et solutions déjà existantes en matière de gestion responsable des espaces verts.

 

 

La première séance met en relief le contexte territorial sur la thématique de l’eau dans son ensemble et l’aménagement du territoire. Nous présentons ainsi les acteurs et actions menées pour mettre en relief les problématiques liées à la pollution des milieux ainsi que les solutions existantes. Nous traitons des sujets tels que la géologie, l’agriculture, le paysage et l’urbanisme. L’aménagement du territoire doit être abordé dans son ensemble et non comme des entités non liées ne faisant pas partie d’un écosystème.

La seconde séance est une initiation ou un approfondissement à la botanique. Nous passons en revue les familles botaniques les plus courantes et les moyens de les identifier. L’objectif est de pouvoir déterminer les végétaux indigènes poussant sur la zone urbaine et dans les parcs visités lors de la sortie. Un des objectifs de cette sortie est de faire connaitre les plantes bio-indicatrices qui sont un outil de décision intéressant pour les jardiniers. Nous leur présentons aussi l’application pour smartphone Pl@ntnet, un outil d’identification simple d’utilisation. Il peut également être très utile aux agents de la propreté pour répertorier les adventices qu'ils rencontrent.

La troisième séance traite de l’utilisation d’internet afin de participer activement aux inventaires nationaux de la biodiversité. Nous présentons diverses plateformes qui pourraient les intéresser et les aider pour de futurs projets. Nous prenons ensuite l’exemple du site Télébotanica, spécialiste de la flore, pour saisir ensemble les données récoltées lors de la sortie terrain. Ce travail pourra servir par la suite aux communes pour réaliser des inventaires et nourrir le Système d’Information Géographique de la commune.

Ce type de formation courte est bénéfique pour les agents techniques et aussi administratif afin de revoir certaines bases sur la gestion de notre environnement et des espaces. Elle aborde le terrain de manière technique avec l’observation des plantes bio-indicatrices et nourrit la base de données nationale sur la botanique locale. Cela permet aussi d’avoir un avis extérieur sur les pratiques mises en place par la collectivité et d’aborder la sensibilisation de la population dont les doléances ne sont pas toujours en phase avec la réalité. AddicTerra reste à votre disposition pour adapter ce module de formation aux besoins spécifiques de votre commune ou de votre entreprise (agents d’entretien des espaces vert et en charge de la propreté urbaine, sans oublié les élus qui voudraient y participer).

écologie conseil perpignan environnement eau perpignan méditérranée

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×